Blog

Article posté le mercredi 24 août 2022

Je suis la mère de mon mari !

Mon compagnon joue des heures à ses jeux vidéos et moi je passe mes soirées seule.

C’est moi qui doit lui rappeler ses rendez-vous médicaux.

Je sollicite sans arrêt mon conjoint par rapport aux tâches ménagères mais au final, il en fait très peu et je me retrouve à quasi tout gérer seule.

Je demande à mon mari de donner le bain aux  enfants et de les mettre au lit mais quand c’est lui qui le fait, ça prend des heures et le lendemain, ils ne savent pas se lever pour aller à l’école alors je finis par le faire moi-même.

Dans les couples, il arrive souvent que l’un des conjoints finisse par jouer le rôle de parent envers son partenaire, ce qui crée une relation déséquilibrée et conflictuelle sur le long terme. Cela peut être aussi bien l’homme qui adopte cette position envers sa femme que l’inverse mais comme ce dernier cas de figure est plus fréquent, c’est celui-là que je choisirai de développer dans cet article.

 

 

J’ai l’impression d’avoir un  enfant de plus

Certaines femmes se plaignent de l’immaturité de leur compagnon, de la difficulté de celui-ci à prendre ses  responsabilités et de son manque d’investissement dans les tâches ménagères. Elles évoquent l’importance de leur charge mentale.

Elles pointent alors leur homme du doigt en les accusant d’être immature, irresponsable et égoïste, le syndrome de Peter Pan, quoi ! Elles évoquent une éducation d’enfant-roi ou un modèle parental macho. Certes, le conjoint qui adopte cette attitude a sûrement ses torts et certains modèles éducatifs n’ont pas aidé à ce qu’il prenne sa juste part dans les responsabilités domestiques et familiales.

Malheureusement, se limiter à accuser l’autre ne permet pas de faire évoluer cette relation de type mère-enfant vers une relation harmonieuse d’adulte à adulte. L’homme, de son côté, se plaint d’avoir une femme trop contrôlante et qui lui fait sans cesse des reproches et la situation reste bloquée.

 

Et si je contribuais au problème ?

Une thérapie de couple offre évidemment une opportunité  pour  mettre à plat les difficultés de l’un et de l’autre et permettre un fonctionnement conjugal plus constructif. Cependant, il est déjà intéressant que la personne qui a l’impression de devoir tout le temps jouer au parent se pose quelques questions sur son propre fonctionnement. En effet, une relation dysfonctionnelle se cocrée toujours à deux.

Dans une thérapie de couple, j’invite toujours chacun à remettre en cause sa propre manière d’être plutôt que d’attendre que l’autre change. Alors, comment mieux comprendre ce qui se joue dans notre relation amoureuse et mieux cerner notre  part de responsabilité ?

 

Un modèle théorique pour éclairer la dynamique de la relation Mère-Enfant

Pour fonctionner dans  notre vie de tous les jours, comme dans notre relation de couple, nous faisons appel  à 3 composantes de notre personnalité, que l’Analyse Transactionnelle appelle les Etats du Moi : le Parent, l’Adulte et l’Enfant.

Le Parent est la partie de nous qui prend soin, qui nourrit, qui protège. On parle alors du Parent Nourricier. Le Parent représente aussi la partie de nous qui cadre, structure, met des limites et des règles. On l’appelle alors le Parent Normatif.

Nous avons aussi l’Adulte. Cet Etat du moi représente la part de nous qui est capable d’examiner les différents éléments d’une situation de manière neutre et objective. L’Adulte adopte un comportement rationnel et prend des décisions réfléchies.

Le troisième Etat du Moi est l’Enfant. C’est notre part spontanée et créative qui est en lien avec nos émotions. Notre part  Enfant se subdivise  en 3 modes de fonctionnement : l’Enfant libre, l’Enfant Soumis et l’Enfant rebelle.

Si vous voulez comprendre à quoi correspond notre part Enfant Libre, vous n’avez qu’à penser à un tout petit enfant qui exprime ses émotions au moment où elles surgissent, sans filtre. Il est libre, plein de joie et d’enthousiasme par rapport au monde qui l’entoure et entre facilement en relation. Il est créatif et vit essentiellement dans l’instant présent. L’Enfant Soumis est l’enfant qui grandit et qui apprend les règles de la vie en société (qui lui sont enseignées par le Parent Normatif). Par exemple, lorsque nous nous arrêtons à un feu rouge, c’est notre Enfant Soumis qui entre en jeu. L’Enfant Rebelle est un peu comme un adolescent, qui refuse l’autorité et les lois. Il s’oppose par principe : si le parent dit noir, il dit blanc. Si ce dernier dit blanc, il dit noir. Il n’a pas encore développé une véritable réflexion autonome, comme celle de l’Adulte. Il est en réaction par rapport au Parent normatif.

 

Comment cette théorie s’applique-t-elle à votre relation de couple ?

A votre avis, dans quel Etat du Moi rentrez-vous chacun lorsque votre couple est dans la dynamique Mère-Enfant?

Quand vous avez l’impression de devenir la maman de votre partenaire, vous rentrez dans le rôle du Parent Normatif mais de manière excessive et négative :  vous dites à votre compagnon ce qu’il faut faire et ne pas faire, vous surveillez, contrôlez, critiquez, reprochez : « Tu as encore oublié de sortir les poubelles ce soir. Heureusement que j’ai pensé à vérifier si tu l’avais fait… Je ne peux quand même jamais compter sur toi !  ». Il se peut aussi que vous endossiez de manière exagérée  le rôle du Parent Nourricier . Vous  maternez votre conjoint, l’infantilisez : « Mamour, arrête de reprendre du dessert, tu vas grossir » « As-tu pensé à prendre ton pull ? Il va faire froid aujourd’hui.  »

Votre conjoint, de son côté, saute à pieds joints dans sa part Enfant et va alterner différentes positions. Il peut rentrer dans l’Enfant Libre en se préoccupant essentiellement de ce qui lui fait plaisir et en négligeant  ses responsabilités. C’est la caricature de l’homme qui est plongé devant sa TV ou son ordi en oubliant le reste du monde, pendant que sa femme s’affaire à gérer les différentes charges et obligations familiales. Il peut aussi rentrer de façon excessive dans l’Enfant Soumis en devenant très passif et en attendant les directives de sa femme pour agir. Enfin, il peut adopter la position de l’Enfant Rebelle  où il se met en colère, s’oppose à ce que vous dites ou demandez. Cela peut se faire d’une manière claire ou plus larvée. Il « oublie » alors de réaliser une tâche, fait les choses à moitié ou a une excuse imparable pour ne pas mettre en place ce qui a été convenu. C’est ce qu’on appelle « la résistance passive ».

Le couple se retrouve alors dans une dynamique où l’une se retrouve principalement dans les rôles de Parent et d’Adulte tandis que l’autre se cantonne dans le rôle d’Enfant. La première s’épuise et se sent de plus en plus nerveuse, le second en a marre de sentir contrôlé et infantilisé. Les tensions s’accentuent. Ce type de relation se retrouve notamment dans les couples de dépendant- codépendant, c’est-à-dire un couple où l’un vit une addiction (alcool, drogue…) et l’autre, abstinent, empêche la barque de partir à la dérive en  adoptant un comportement hyperresponsable.

Pour retrouver une dynamique de couple plus harmonieuse, la femme devra absolument sortir de sa tendance à aller dans le rôle du Parent en excès (stop aux critiques, stop au maternage infantilisant). Il sera également essentiel qu’elle renoue avec sa part Enfant libre qu’elle a complètement négligé jusqu’alors,  en se donnant le droit d’avoir du plaisir dans sa vie, de s’amuser et de se reposer. En ayant elle-même un rapport plus équilibré entre ses différents Etats du Moi, elle permettra à  la relation conjugale de devenir plus équilibrée. L’homme, de son côté, devra donner plus de place   à ses parts Adulte et Parent dans son couple.

 

Comment puis-je vous aider à sortir de cette dynamique néfaste  ?

Je peux vous accompagner  de deux manières :

  • Dans le cadre d’une thérapie individuelle :

Ensemble, nous pouvons réfléchir à votre dynamique de couple et aux rôles  que vous avez tendance à adopter dans le couple. Nous verrons ensemble comment vous pouvez mettre en place un mode de fonctionnement qui respectera plus vos besoins et qui vous permettra de vous sentir beaucoup mieux dans votre peau.

Certes, il s’agit ici de balayer devant votre porte sans trop vous centrer sur les torts éventuels de votre compagnon. Cela permet d’effectuer un travail en profondeur et l’expérience me montre que cela a le plus souvent un impact positif sur la relation de couple. En effet, à partir du moment où l’un des protagonistes change, la dynamique relationnelle du couple évolue également.

 Si, malgré tout , votre conjoint ne se montrait pas réceptif à vos efforts, vous aurez des prises de conscience et des clés pour adopter de nouveaux modes de comportement qui se révèleront riches dans toute votre sphère relationnelle  et qui vous permettront de ne pas retomber dans les mêmes schémas erronés par après.

  • Dans le cadre d’une thérapie de couple :

Une thérapie de couple offre évidemment une opportunité  pour  mettre à plat les difficultés de l’un et de l’autre et permettre un fonctionnement conjugal plus constructif. Je vous donnerai des clés pour mieux communiquer, pour cerner les dysfonctionnements dans votre couple et adopter une nouvelle façon d’être ensemble qui vous permettra  de vivre plus d’amour et de joie dans votre relation.

Je vous aiderai avec  une attitude bienveillante et non-jugeante grâce à différents outils. Entre autres, les principes de la Communication Non Violente vous aideront à mieux vous écouter, à mieux cerner vos besoins et à mieux les exprimer. Cela vous aidera à créer un espace de négociation qui vous permettra de trouver des solutions « win-win » où les besoins de chacun sont pris en compte.

Avec l’ Analyse Transactionnelle, nous pourrons voir aussicomment les rôles se distribuent dans votre couple. Y en a-t-il un qui aurait tendance à se mettre systématiquement dans le rôle du Parent et l’autre dans  l’Enfant ou passez-vous d’un mode à l’autre de façon souple en fonction des situations?

Je vous proposerai encore d’autres pistes de réflexion qui vous permettront de trouver de nouvelles manières d’interagir dans votre couple afin de vivre une union plus sereine et plus équilibrée.

 

Si vous désirez avoir plus d’infos sur la manière dont je pourrais vous accompagner ou si vous voulez prendre rendez-vous, vous pouvez me contacter au 0499/ 602 999. Je serai heureuse de pouvoir vous aider.