Blog

Article posté le jeudi 18 mars 2021

DEPÊCHE-TOI !

On nous a peut-être souvent demandé de « faire vite » au cours de notre enfance et cette injonction continue à influencer notre comportement aujourd’hui. Pressés de mener les choses à terme, nous courons toute la journée d’une tâche à l’autre et nous rêvons à une journée de 36 heures. Dotés d’une grande vitesse d’exécution mais sous pression et souvent impatients, le stress nous guette.

« Dépêche-toi » est un des 5 messages éducatifs  contraignants décrit par l’Analyse Transactionnelle.

Origine

Dès le matin, il fallait nous dépêcher pour être à temps à l’école et ne pas mettre notre parent en retard à son travail. Rentrés à la maison, il fallait vite faire ses devoirs pour vite manger et vite faire sa toilette. « Tu traînes encore » entendions-nous. « Je vais encore être en retard à cause de toi ». « Secoue-toi un peu, j’ai pas toute la journée, moi. Bientôt, je vais prendre racine ! »

 

Conséquences

Aspects positifs : Nous sommes capables de performance et de réactivité dans l’urgence. Nous pouvons mener de front plusieurs tâches à la fois tout en rajoutant encore une dernière chose à l’agenda en cas d’imprévu.

Inconvénients : Nous courons dans tous les sens toute la journée mais avons du mal à nous poser. Nous sommes sous pression dès le matin et stressons alors aussi notre entourage. Il nous est difficile de respecter le rythme d’autrui si celui-ci est plus lent que le nôtre. A force de faire les choses dans la précipitation, il nous arrive de bâcler notre travail. Nous avons l’impression d’être toujours à court de temps et sommes souvent en retard.

 

Comment adoucir ce message ?

Mieux gérer son temps : définir ses priorités et mieux évaluer le temps que prend chaque tâche. Planifier son agenda chaque semaine en prévoyant des plages vides qui nous permettent de faire face aux imprévus ou de nous octroyer du temps pour nous. Prévoir aussi des moments pour des activités ressourçantes sur le long terme (temps pour la famille, les amis, pour une activité physique, des loisirs ou un apprentissage). Prévoir des temps de pause au cours de la journée.

Se donner des permissions : S’autoriser à se relaxer et à prendre du temps pour soi. Différencier l’efficacité et la rapidité en se rappelant que nous pouvons être performants même en faisant les choses calmement. Se donner le droit, pour certaines choses choisies, de prendre un peu plus de temps pour les mener à bien et voir ce que cela apporte.

BESOIN D’AIDE ?

Si vous vous sentez fatigués, stressés et que vous n’arrivez pas à ralentir la course du hamster malgré votre envie, je suis  disponible pour vous aider à y réfléchir calmement.

 

Plus d’info sur https://www.psythonon.be/therapie-individuelle

Me contacter :  0499/ 602 999.