Blog

Article posté le mardi 17 novembre 2020

La contagion émotionnelle

S’il est un sujet qui est bien d’actualité aujourd’hui, c’est comment les émotions peuvent se répandre au sein d’une population. Christophe Haag, auteur de « la contagion émotionnelle » nous  livre les différents mécanismes de la propagation des émotions.

Les émotions, des informations hautement contagieuses

Notre patron est sous tension, notre collègue déprimé, notre partenaire anxieux ? Nous aurons tôt fait d’enregistrer ces états d’âme, même de façon inconsciente. En effet, notre cerveau est capable de recevoir 11 millions de bits d’informations (images, sons, odeurs…)  par seconde. Il faut savoir que les émotions des autres nous imprègnent et modifient notre comportement.

Les neurones miroirs, appelés aussi «  neurones de l’empathie », ont été identifiés chez l’homme en 2010. Ces neurones s’activent face aux actions ou aux ressentis d’autrui. C’est la maman qui ouvre imperceptiblement la bouche à chaque cuillerée qu’elle donne à son bébé, c’est la colère qui s’active en nous lorsque nous observons des personnes crier et s’énerver. Ces neurones miroirs nous permettent de mieux comprendre ce que vit et ressent l’autre,  en le vivant en quelque sorte «  de l’intérieur ».

Il faut savoir également que les émotions dites négatives (telles que la peur, le stress, la culpabilité…) impactent plus fortement notre cerveau qu’une émotion positive. Rick Hanson, auteur du livre « Le cerveau de Bouddha », nous apprend que les évènements négatifs nous marquent plus et plus durablement que les expériences positives. C’est lié à  une sorte de système de survie qui nous apprend à être dans une vigilance accrue face à tout danger potentiel afin de nous en prémunir.

 

Un système utile

Cette contagion émotionnelle est utile à la fois pour la survie de l’individu et celle de l’espèce. Ainsi, lorsqu’un incendie de forêt se déclare, les animaux à proximité du foyer s’enfuient rapidement, bientôt suivis par tous les autres animaux qui, gagnés par la peur, se mettent aussi à détaler sans trop savoir pourquoi. Cette contamination de l’émotion induit une action rapide permettant de s’éloigner du danger au plus vite.

De même, la réceptivité à une émotion de souffrance peut aussi permettre de venir en aide plus rapidement à une personne en détresse.

Cependant, cette faculté d’être contaminé par les affects d’autrui peut aussi nous épuiser émotionnellement, parfois même sans que nous nous en rendions compte. C’est pourquoi, il est important  de pouvoir aussi  disposer d’une sorte de pare-feu nous permettant de filtrer ces différentes émotions afin de  ne pas nous laisser envahir.

 

Comment cette communication émotionnelle fonctionne-t-elle ?

Si vous mettez deux personnes ensemble dans une même pièce, elles auront naturellement et assez rapidement tendance à synchroniser leurs mouvements et leurs émotions. Les êtres humains ont tendance à mimer de façon inconsciente la façon de parler, la posture et les expressions de leur interlocuteur. En adoptant les gestes et  l’attitude de celui-ci, ils vont activer en eux l’état émotionnel correspondant.

Cette faculté à s’imprégner des émotions de l’autre est intensifiée lorsqu’il s’agit de personnes proches affectivement : un ami, un conjoint. Cette proximité émotionnelle est par ailleurs un des fondements d’une bonne relation : elle nous permet de nous sentir « sur la même longueur d’onde ».

Dans un groupe ou dans une entreprise, c’est le chef, le supérieur hiérarchique qui donne le « la émotionnel ». Les différentes personnes à son service vont être attentives aux émotions qu’il dégage et son humeur, qu’elle soit bonne ou mauvaise, va rapidement déteindre sur le reste du groupe.

 

La contagion émotionnelle en période de pandémie

Il est clair que les émotions de peur voire même de panique se sont répandues comme une traînée de poudre depuis le début de la propagation du virus. A mon sens, on retrouve ici  les  autoroutes de la transmission d’une émotion :  la survie de l’espèce est mise en danger, nos proches peuvent vivre de l’inquiétude et enfin, celle-ci est relayée par des  personnages haut placés : nos dirigeants et les figures d’autorité que représentent actuellement les scientifiques.

La contamination émotionnelle peut bien sûr se faire par écran interposé. Les informations diffusées par les média mais aussi les différentes publications  tournant sur les réseaux sociaux peuvent contribuer à faire monter l’intensité émotionnelle au sein de la population. 

Qu’allons-nous faire face à cette augmentation de contenus diffusant la peur ? Cela impacte de plein fouet les personnalités plus fragiles. Les hôpitaux peinent à suivre les demandes d’aide psychologique ou psychiatrique qui ont explosé ces derniers mois. De plus en plus de personnes ne se sentent plus en sécurité en sortant de chez elles.

Or si, comme expliqué plus haut, la contagion des émotions de peur peut nous aider à nous protéger et à prendre soin de nous, passé un certain niveau, cela a surtout des effets délétères sur notre santé tant psychologique que physique (la peur au long cours affaiblit en effet notre système immunitaire).

Dès lors, comment allons-nous mettre en place des pare-feu qui nous permettent de réguler les émotions désagréables tout en prenant soin de cultiver les émotions qui nous font du bien telles que la joie, l’amour et la sérénité ?! Comment allons-nous trouver en nous les ressources pour faire face à tout ce qui chamboule notre vie ?

D’une certaine manière, nous avons de la chance. En effet, si la période que nous traversons est difficile, la recherche de ces dernières décennies en matière de mieux-être a mis à  notre disposition une multitude d’outils nous permettant de rebondir. Se libérer des fardeaux du passé et favoriser l’émergence d’émotions agréables est possible !

Retrouver l’accès à des émotions positives nous permet tout d’abord de nous sentir mieux et cela fait aussi beaucoup de bien autour de nous. Car la joie, l’enthousiasme, la gratitude… sont aussi contagieuses !

 

Et, si vous sentez que vous avez besoin d’être accompagné pour traverser cette période d’incertitudes et aller de l’avant, je suis bien sûr à votre disposition !  https://www.psythonon.be/therapie-individuelle