Blog

Article posté le jeudi 15 octobre 2020

Mieux vivre en couple grâce à la sagesse toltèque (3)

 Ce dernier article d’une série de trois  développe les deux derniers accords toltèques transmis  par Don Miguel Ruiz. Voyons comment nous pouvons améliorer notre vie de couple en « arrêtant de faire des suppositions » et en « faisant de notre mieux »

 

NE PAS FAIRE DES SUPPOSITIONS

Nous avons souvent tendance à faire des suppositions sur ce que les autres pensent, font ou sur leur raisons d’agir. Nous leur prêtons des intentions et puis nous en faisons une affaire personnelle. Cela est particulièrement vrai dans le couple. Nous observons notre conjoint parler et rire avec une autre dame et notre imagination s’envole, notre compagne rentre de ses courses l’air renfrogné et nous nous demandons ce que nous avons bien pu faire de mal !

Nous savons déjà que notre partenaire est exceptionnel (c’est d’ailleurs pour ça qu’il nous a choisi ! / qu’il s’accorde si bien avec nous) et nous supposons dans la foulée qu’il est aussi télépathe. Nous imaginons que, puisqu’il nous aime et nous connaît, il sait ce que nous voulons et ce qui nous fait plaisir sans que nous ayons à lui (re)préciser.

De même, nous pensons souvent savoir ce qui est bon pour lui. Nous avons tendance à supposer que tout le monde, et notre conjoint en particulier, pense comme nous, ressent les choses comme nous  et a  les mêmes besoins et valeurs que nous.

Nous pourrions aussi croire que notre amour va transformer  notre conjoint. Cette illusion peut nous amener en début  de relation à fermer les yeux sur certains aspects de notre bien-aimé qui nous déplaisent. Plus tard, si un incident survient, nous allons alors voir d’un coup ce que nous refusions de voir avant et nous sentir blessés et déçus.

Toutes ces suppositions sont source de malentendus et de conflits au sein du couple. Pour éviter  ce piège, nous disposons d’un  merveilleux outil : notre parole.

 

AVOIR LE COURAGE DE POSER DES QUESTIONS

Notre amoureux semble de mauvaise humeur et nous croyons qu’il nous en veut ? Prenons la peine de vérifier auprès de lui si c’est le cas. Nous nous demandons pourquoi il discute si longuement avec cette personne ? Joignons-nous à la conversation, prenons notre place et vérifions de quoi il retourne. La réalité pourrait être très différente de ce que nous avons imaginé. Nous nous demandons s’il a toujours des sentiments pour nous ? Ayons le courage de mettre le sujet sur le tapis.

Nous voudrions tant que notre partenaire nous offre tel objet, nous organise telle sortie ou  prenne en charge tel aspect du quotidien. Nous pensons : « il/elle devrait savoir depuis le temps !». Et bien non, il ne sait pas parce qu’il n’est pas dans nos chaussures. Prenons nos besoins en charge et ouvrons la bouche pour lui  faire part de ceux-ci. De notre côté, n’hésitons pas à lui demander ce qui lui ferait plaisir, ce qui le dérange, ce qu’il ressent. On part souvent du principe  qu’on sait mais la relation de couple est sans cesse à réinventer et à redécouvrir.

 

Prenons l’habitude de poser des questions et d’exprimer clairement nos vrais désirs à notre partenaire. En améliorant la qualité de la communication, nous éviterons tristesse et malentendus tout en donnant un nouveau souffle à notre couple.

 

FAIRE DE SON MIEUX

 Le quatrième accord toltèque  nous invite à «  faire de notre mieux ». Les plus perfectionnistes d’entre nous, auront déjà froid dans le dos rien qu’à entendre  cette maxime ! Ils sentiront le poids de cette nouvelle injonction alors  qu’ils sont déjà tellement exigeants avec eux-mêmes…

Et pourtant, il ne s’agit pas ici de  se mettre encore plus la pression mais plutôt de faire preuve de bienveillance envers nous-même. Notre mieux, en effet, varie d’un jour à l’autre et même d’un moment à l’autre. Il y a des jours où sommes fatigués, inquiets ou perturbés par un incident.

Ce jour-là, nous serons probablement moins patients, moins affables, moins bien disposés envers notre partenaire. Les petites remarques acides risquent de fuser plus facilement. La tentation est grande alors de se sentir coupable et de se juger, ce qui, au final, ne fera que rajouter une couche à notre état de tension intérieure.

En faisant preuve de compréhension envers nous-même et notre météo du jour, nous apprenons à nous accepter tels que nous sommes. En nous donnant le droit d’être humain et d’avoir encore des choses à apprendre, nous pouvons aussi  reconnaître nos erreurs face à notre conjoint : « Désolé(e), je me rends compte que je suis vraiment désagréable aujourd’hui ». Faute avouée est à moitié pardonnée !

Il s’agit en fait de trouver le juste milieu entre notre tendance à en faire de trop et celle à ne pas en faire assez.  En s’acharnant à vouloir faire davantage que notre mieux, nous nous épuisons et cela s’avère au final contre-productif. D’autre part, faire moins que notre mieux nous expose aux regrets et à la frustration.

Pour faire de notre mieux en couple, il est nécessaire aussi de se détacher  du passé. S’affranchir de ce que nous aurions pu faire ou ne pas faire auparavant et profiter de notre expérience pour créer du neuf et du meilleur.

Enfin, faire de notre mieux signifie que nous posons des actes pour nourrir notre couple non parce que nous nous y sentons obligés mais parce que nous en avons envie. Dès lors, nous trouvons une satisfaction dans le fait même d’agir et non pas  dans l’attente d’une récompense ou d’une reconnaissance. Cela allège les interactions dans le couple et permet de profiter pleinement de tout ce qui est présent.

 

Les 4  accords toltèques représentent de véritables clés pour mieux vivre avec soi-même et avec autrui. S’ils sont simples à comprendre, ils nécessitent plus de temps pour être véritablement intégrés dans notre manière de vivre au quotidien. Je vous rappelle donc ces quatre petites perles de sagesse :

1)     Que votre parole soit impeccable

2)     Quoiqu’il arrive, n’en faites pas une affaire personnelle

3)     Ne faites pas de suppositions

4)     Faites de votre mieux

 

Besoin d’aide ?

  • Si votre imagination part au galop aux moindres gestes ou paroles de votre partenaire, je peux vous aider à canaliser votre monture !
  •  Si vous avez du mal à faire part à votre partenaire de vos véritables désirs, je peux vous aider à  communiquer avec plus d’assertivité.
  • Si vous avez souvent tendance à vouloir  faire plus que votre mieux et que ce fonctionnement vous épuise, je peux vous aider à mettre plus de douceur dans votre vie !

En savoir plus :   https://www.psythonon.be/therapie-individuelle

                           https://www.psythonon.be/therapie-couple

Me contacter :    https://www.psythonon.be/contact