Blog

Article posté le lundi 29 juin 2020

Mieux vivre en couple grâce à la sagesse toltèque (1)

Cet article s’inspire du bestseller  « Les 4 accords toltèques » écrit par Don Miguel Ruiz. L’auteur, issu d’une longue lignée de chamans mexicains, a voulu nous transmettre la sagesse de ses ancêtres. Il nous propose de nous libérer des croyances limitantes qui nous maintiennent dans la souffrance grâce à 4 accords, 4 grandes règles de vie. Celles-ci nous invitent à changer radicalement notre manière de voir le monde, les autres et nous-même afin de vivre des relations plus authentiques et plus aimantes. Voyons ensemble comment ces principes pourraient nous aider à mieux vivre en couple…

Premier accord : Que  votre parole soit impeccable

Nous oublions souvent l’importance de la parole. Pourtant, nous avons tous encore en tête un mot d’encouragement qui nous a été adressé il y a peut-être des années. De même, nous avons toujours en mémoire des paroles blessantes qui datent de bien longtemps. Les mots représentent un outil puissant dont il ne faut pas négliger la portée.

M. Ruiz nous invite à une parole impeccable. Mais qu’entend-t-il par impeccable ? Etymologiquement, ce terme veut dire « sans péchés ». Un péché représente quelque chose que l’on fait contre soi ou contre autrui.

 Une parole impeccable envers son conjoint

« T’es jamais foutu de ranger tes affaires à leur place », « Bien sûr, tu dormiras déjà quand je monterai. Pas possible d’espérer le moindre accueil favorable ! ». Ces petites phrases assassines distillent lentement mais sûrement leur poison émotionnel dans le couple.  John Gottman est un psychologue américain qui a effectué des recherches sur les relations de couple. Ses études ont montré que la critique, le mépris et la contre-attaque représentaient les facteurs les plus prédicteurs de divorce alors que le respect et l’affection étaient le gage d’une relation réussie.

Ce premier accord nous invite à mettre de la conscience dans nos interactions avec notre partenaire. Quelle type d’énergie avons-nous envie de mettre dans notre couple ? Quelle dynamique avons-nous envie d’instaurer dans notre relation ? Ce principe nous invite à tourner 7 fois notre langue dans notre bouche avant de parler. Il ne s’agit pas de marcher sur des œufs  mais de veiller à utiliser les mots les plus justes afin de communiquer nos besoins d’une façon positive à notre conjoint en veillant à respecter sa sensibilité. Comme le dit le proverbe, on n’attrape pas les mouches avec du vinaigre !

De plus, il est important de réaliser que l’énergie que nous envoyons vers l’autre nous reviendra comme un boomerang.  Si nous nous montrons critique, agressif ou méprisant vis-à-vis de notre partenaire, il y a fort à parier que nous aurons tôt ou tard le retour de flamme. Par contre, si nous nous montrons aimants, attentifs et respectueux envers notre conjoint, cela créera un climat de confiance qui rejaillira naturellement sur nous.

 

Une parole impeccable envers soi

Oui, me direz-vous. Cela est bien beau, j’applique tous ces principes dans ma relation mais je ne reçois en retour que des critiques voire même de l’agressivité. Peut-être alors, faudrait-il aller voir dans la relation que vous entretenez avec vous-même.

Quels sont les mots que vous utilisez quand vous vous parlez à vous-même ? Vous traitez-vous de bon(ne) à rien ? Vous insultez-vous quand vos réalisations ne sont pas à la hauteur de vos exigences ? Avez-vous une piètre image de vous ? Faites-vous passer les besoins de l’autre avant les vôtres ? J’ai une mauvaise nouvelle pour vous : les autres, et votre conjoint en particulier, vous traiteront de la même manière que vous vous traitez vous-même. Si vous ne vous respectez pas, ils ne vous respecteront pas non plus.

J’ai aussi une bonne nouvelle. Vous avez plein pouvoir pour modifier la relation que vous avez avec vous-même. Vous pouvez développer la bienveillance envers vous et l’autocompassion. Lorsque vous vivez un échec, vous pouvez faire preuve de compréhension à votre égard et vous réconfortez : « Mon pauvre loulou, ce n’est vraiment pas gai d’avoir raté ton examen. Tu feras mieux la prochaine fois, courage ! ». Vous pouvez aussi travailler à améliorer votre image de vous en vous adressant des paroles valorisantes : « J’apprécie ton honnêteté, ton sens de l’humour, ta persévérance… », « Super, ce gâteau est vraiment réussi, tu mérites une gommette ! ».

 

Une parole vraie

Combien de fois ne sommes-nous pas alignés avec nous-même lorsque nous parlons ? Nous acceptons d’aller voir ce rallye avec notre partenaire alors que ça nous ennuie furieusement.  Nous répondons favorablement à une demande d’aide alors que nous n’en avons nulle envie ou que nous avons de notre côté une tâche urgente à réaliser.

En fait, nous disons oui alors que nous pensons non. Notre désaccord interne se manifeste tôt ou tard à travers notre verbal ou notre non-verbal. Nous soufflons ostensiblement toute la durée du rallye ; nous lançons des piques à notre conjoint parce que nous râlons intérieurement de passer du temps à lui rendre  ce service.

Au final, cela tourne en eau de boudin et crée plus de tension qu’autre chose. Quand nous parlons, que nos « oui » soient de vrais « oui » et nos « non » de vrais « non ». Même si cela peut amener un désaccord dans l’immédiat, cela s’avère généralement profitable sur le long terme. Notre partenaire sait qu’il peut faire confiance en ce que nous disons.

 

Les obstacles

Ce premier accord, s’il est simple à comprendre, n’en est pas moins complexe à mettre en pratique. Rappelons-nous nos souvenirs d’école, promenons-nous en ville et écoutons les médias.  Comment la plupart des gens communiquent-ils ? La critique est facile, la médisance est prompte et l’agressivité est vite présente au rendez-vous.

Cela veut dire que pratiquer une parole impeccable n’est généralement pas naturel. Pour la plupart, ce n’est pas ce que nous avons appris. Cela demande un effort conscient et cela peut prendre du temps. Parfois, nous sommes pleins de bonne volonté, nous SAVONS qu’il est mieux de parler correctement à notre conjoint mais c’est plus fort que nous, nous retombons dans nos vieux travers. Que se passe-t-il ?

- Nous sommes « écorchés vifs » :
Dans notre enfance, dans nos couples précédents, nous nous sommes sentis rejetés, abandonnés, humiliés, trahis. Cela a laissé en nous des traces profondes et nous réagissons au quart de tour quand cela nous arrive à nouveau. Nous n’arrivons plus à réagir posément et nos mots sortent sans filtre. La colère, la peur et la souffrance sont à fleur de peau.

 

- Nous n’avons pas confiance en nous :
Nos expériences de vie ne nous ont pas appris à construire une image positive de nous, une estime de nous stable. Lorsqu’il s’agit de s’adresser à nous de manière bienveillante, nous n’y arrivons pas. Il nous paraît plus « normal » d’être critique, dur et exigeant avec nous-même. Nous aurions peur de faire preuve de complaisance ou de laxisme en nous parlant avec douceur.
 
- Nous nous sentons coupables :
Un sentiment de culpabilité est souvent tapi en nous. C’est généralement en lien avec une mauvaise image de soi. Alors nous nous sentons obligés de répondre favorablement aux demandes de notre conjoint. Nous acceptons pour paraître gentil et aimable aux yeux de l’autre mais comme ce n’est pas un vrai oui, notre frustration intérieure rejaillit tôt ou tard dans la relation.

 

Vous pourrez découvrir bientôt le deuxième accord toltèque dans mon  prochain article : « Mieux vivre grâce à la sagesse toltèque (2)»

                                                                                                      

Besoin d’aide ?

Si vous sentez que, malgré  toute votre bonne volonté, vous n’arrivez pas à avoir une parole impeccable envers votre partenaire  ou envers vous-même, que vous n’arrivez pas à dire non quand c’est juste pour vous, je peux vous aider.

En couple : le cadre de la thérapie offre à chacun la possibilité de s’exprimer jusqu’au bout et d’être écouté posément. Si nécessaire, il  régule les affects trop intenses et favorise ainsi une véritable communication au sein du couple.

En savoir plus : https://www.psythonon.be/therapie-couple

 

En individuel : La personne peut travailler les blessures du passé encore trop à vif, les apaiser peu à peu et améliorer l’estime de soi. Nous cheminons vers une parole impeccable tant vis-à-vis de nous-même que vis-à-vis d’autrui. Nous déjouons les pièges du  « faux oui » et apprenons comment parler vrai.

En savoir plus : https://www.psythonon.be/therapie-individuelle

 

Pour me contacter : https://www.psythonon.be/contact