Différence entre burn-out et dépression

Dans le cas de la dépression, la perte d’intérêt et de plaisir touche toutes les sphères de la vie (professionnelle, familiale, amicale, loisirs) alors que pour  le burnie (la personne en burn-out) seul le contexte professionnel est atteint. Dans les autres domaines, le burnie  continue à  être enthousiaste et à avoir envie de faire des choses mais son corps ne le lui permet plus. Il n’a plus l’énergie pour passer à l’action, la fatigue prend  trop de place.

Le dépressif est plutôt tourné vers le passé alors que les pensées du burnie sont plutôt orientées futur.

Chez la personne atteinte de dépression, les sentiments de désespoir et de tristesse sont intenses. Le burnie peut aussi traverser des phases de grande tristesse mais les sentiments qui dominent sont plutôt  la colère et l’irritabilité.

Cependant, la situation du burnie peut  s’aggraver. S’il n’entrevoit pas le bout du tunnel, il peut glisser vers la dépression et ses troubles spécifiques : troubles du sommeil importants, troubles de l’alimentation, troubles de la concentration et de la mémoire, très nette anxiété et risques suicidaires.